Nicolas

VALLIER

   

Disponible dans

200 librairies en ligne dont Decitre, Amazon, Fnac, Apple Books...

 

Un roman empreint de bonne humeur et d’humour, coloré d’optimisme, aux accents

feel good... où se côtoient des personnages attachants et hauts en couleur. 

Lorsque Nathaniel rencontre Anna Marchall Borowski, il ne se doute pas un seul instant que bousculer malencontreusement une vieille dame sur un trottoir parisien va bouleverser sa vie. Il ne tardera pas à le réaliser. Femme de tête, Anna parviendra à s’immiscer dans son quotidien jusqu’à en changer le cours. Ensemble, ils quitteront Paris pour la capitale de l’Alsace où Nathaniel se retrouvera à la tête d’un hôtel, le Saint James, épaulé par Mary Hutchinson, une amie d’Anna. Faisant face avec légèreté aux aléas de sa nouvelle vie, il sera toutefois rappelé à l’ordre par les circonstances, confronté à l’inimaginable. Une seule issue, s’il veut rester maître de la situation sans avoir à renoncer à sa nouvelle existence : tenter de démasquer le meurtrier... quitte à se compromettre.

SYNOPSIS

BOOKTRAILER

L’idée d’écrire un roman me trottait dans la tête depuis un moment. Et puis je me suis lancé, un samedi d’automne, avec du thé à profusion, en rédigeant le synopsis du roman que j’aurais aimé lire et dont je serais fier en tant qu’auteur. De ce premier jet, les deux tiers ont disparu à l’écriture ! L’intrigue, les actions ont en effet subi quelques transformations au fur et à mesure que j’avançais : j’étais pleinement entré dans mon histoire et je me rendais alors compte des abus de mon imagination, trop fantaisiste par moments, un peu trop débordante à d’autres ! Pas anormal quand on lâche enfin les brides… Mes personnages, au contraire, n’ont pas varié un seul instant. Ils sont restés tels qu’ils étaient lorsque je les ai couchés sur le papier. Anna s’était imposée à moi, un peu comme elle l’a fait d’ailleurs avec Nathaniel. Une femme de caractère, autoritaire, avec un cœur en or, pas aussi conformiste qu’on pourrait le penser au premier abord : j’avais mon personnage principal, parfait dans son rôle. Qui me l’avait inspiré ? Aucune idée. Je voulais qu’elle ait un caractère bien trempé, qu’elle soit courageuse, entreprenante, très humaine. J’avais des noms en tête qui pouvaient correspondre à ce portrait, de personnes connues ou anonymes, de personnes fantasmées. Inconsciemment, elles ont dû intercéder en faveur d’Anna Marchall Borowski. 

GENESE

CHRONIQUES

 

 "[...] Divertissant, ce roman est plaisant à lire. Il fait passer un bon moment lecture, sans prise de tête. Léger, le récit est simple et prenant. Malgré les événements, l'ambiance est plutôt détendue et joyeuse. Loin d'être attristés, les protagonistes prennent ce fait divers avec beaucoup de détachement. Toutefois, l'auteur a apporté un peu de suspense et rendu certains personnages parfois étranges. Cela pique notre curiosité. Agréable, la plume de Nicolas Vallier est une belle découverte."

 

Retrouvez la chronique complète ici :

 "[...] J’aime l’écriture élégante, polie, fluide de ce nouvel auteur. Il y a du fond derrière une histoire qui se veut simple mais qui réserve quelques opinions bien tranchées, au détour d’un paragraphe. Nous avons un héros qui ne veut pas voir les mauvaises choses de la vie ; il est agréable de croire que l’on peut vivre ainsi. Les pointes d’humour et quelquefois de sarcasme relèvent un texte bien construit, s’agençant naturellement autour d’Anna, une vieille dame mystérieuse.
Un roman léger pour aborder dans certaines pages des actes qui ne le sont pas du tout. Pour en savoir plus, je vous invite à lire Nicolas Vallier."

 

Retrouvez la chronique complète ici :

"[...] Avec ce premier roman, Nicolas Vallier nous entraîne dans son univers à la fois léger, drôle, divertissant mais aussi plein de profondeur et d’humanité. [...] Au terme de cette lecture, on découvre un auteur généreux et heureux d’écrire, qui n’hésite pas à nous transmettre son goût de l’écriture. Son style singulier, à la fois courtois et élégant, s’apprécie par une écriture fluide et précise.  Le texte est bien construit pour une lecture distrayante et divertissante. DE CIRCONSTANCE est un roman réussi, qui nous fait passer un bon moment, avec au détour de certaines pages, de belles idées, glissées subtilement par l’auteur qui s’est plu à nous les faire partager. On ne peut que l’en remercier."

 

Retrouvez la chronique complète ici :

"[...] J'ai beaucoup aimé cette histoire non pas pour l'enquête mais pour l'interaction avec les personnages : la relation entre Nathaniel et Anna, tour à tour amical, complice quasi filial. Les parents de Nathaniel m'ont beaucoup fait rire surtout sa mère, très envahissante et dont l'imagination est galopante. La résolution de l'affaire m'a surprise car je ne l'ai pas venue venir. J'ai passé un vrai bon moment avec tous ses personnages. [...]"

 

Retrouvez la chronique complète ici :

"[...] Une lecture agréable, fluide et parsemée d'anecdotes parfois loufoques et amusantes. L'une des choses m'ayant marqué dans ce roman est la diversité des personnages et la place de chacun d'eux au cœur de l'histoire. On retrouve aussi l'humour, l'ironie et le sarcasme ainsi que des chapitres courts qui rythment le récit. Une enquête plaisante et légère dans laquelle on s'immerge et qu'on tente de résoudre en vain.[...]"

 

Retrouvez l'interview et l'avis complet ici :

 

 

"L'homme est souvent le pantin des circonstances. Certaines rencontres sont de vrais détonateurs et décident de votre destin comme une main....sur ses ficelles. Il est souvent amusant de voir l'engourdissement d'une vie  se muer en une énergique frénésie.

Pétri de ses circonstances, l'homme apprend alors à se confronter à elles , non comme une sentence mais plutôt comme une délivrance. [...] Un roman patchwork où se tisse l'humour, l'énigme et plus en profondeur une vraie réflexion sur la vie. Un beau moment de lecture original à déguster avec un bon thé Earl Grey.. Je n'ai pas pu m'extraire d'une ambiance légèrement British.. Peut être est-ce juste mon imagination..."

 

Retrouvez la chronique complète ici :

 

 

"[...] Nicolas Vallier possède un style élégant et un vocabulaire riche, mais accessible au plus grand nombre. Ses phrases longues sont compréhensibles et très bien tournées. Parmi les auteurs auto-édités que j'ai eu l'occasion de lire jusqu'ici, Nicolas reste, pour l'instant, celui qui écrit le mieux, si l'on s'en tient à la rédaction stricto sensu. Son parcours littéraire y a sûrement contribué.[...] Malgré la découverte d'un cadavre "façon puzzle ou tacot en pièces détachées", et bien que le thème policier soit abordé dans le roman, il ne faut pas s'attendre au grand frisson, ni au suspense que l'on retrouve habituellement dans les thrillers. En effet, la force du livre de Nicolas Vallier ne réside pas dans la résolution de l'enquête, mais dans la psychologie et les failles des personnages, que l'on prend plaisir à suivre dans leurs tribulations. [...]"

 

Retrouvez la chronique complète ici :